• 287 visits
  • 9 articles
  • 18 hearts
  • 70 comments

Chapitre 3 : Learn to know 19/01/2017

 
Aussitôt le message envoyé, mon téléphone se mit à sonner. Appel entrant : Daddy. A sa vue je lâchai un soupir et répondis.
1/2 heure plus tard, je raccrochai enfin, les larmes aux yeux.. Je sentis des bras muscler me prendre par la taille et une tête se posa sur mon épaule. Son souffle dans mon coup, je mordis discrètement ma lèvre inférieure, tellement j'étais mal à l'aise... Je n'avais qu'une envie de le repousser. Mais là... J'avais besoin de réconfort.
 
Je savourai ce moment. Enlacée dans ses bras puissant, je me sentais protégée. Son parfum me chatouillait les narines, Invictus, il me semble. Je sentais son coeur battre dans mon dos, son souffle effleurait ma nuque. Au bout de quelques minutes, il déposa sa tête dans le creux de mon coup, puis descendit une de ses mains le long de mon corps. Cette dernière suivait parfaitement mes courbes. Ses mouvements étaient lents. Mon corps frissonnait à ce contact. Plus sa main descendait, plus j'avais chaud, mes idées enfin....Le moteur ne répondait plus. Ma respiration était devenue complètement irrégulière..
Une fois sa main arrivée sur ma hanche, il me pris la main. Et il m'embrassa dans le coup. Il approcha sa bouche mon oreille... Je m'apprêtais à ma retourner pour le repousser...
Mais... Avant que je ne puisse quoi que ce soit, il me chuchota quelque chose à l'oreille.

???: Si tu as besoin je suis là.
Jessie: Merci...

Il remit sa tête dans mon coup. Nous restâmes dans cette position pendant plusieurs secondes.

#Toc Toc#

???(2): Jessie, Bradley te .... Ah... Je dérange?

Je me retournai à fond, certainement rouge écarlate vu le rictus du nouvel arrivant.

Jessie: N..non...
???: (regard noir) Si tu déranges!

Je regarda un peu plus la personne qui venait d'arrivée. C'était le Vigil...

Vigile : James, tu aurais dû me dire que Toi et Jessie...
 
PDV James

Quelques instants plutôt

Brad: Tu vas où?
James : Voir Jess'!
Brad: D'accord! Fait attention à elle je t'ai à l'oeil "chéri"!
James : Brad... Je suis grand! Je fais ce que je veux!

Je partis laissant les mecs seuls devant leurs bières. Je ne toquai pas à la porte. J'entrai directement. Elle était dos à moi. Ses chevaux étaient relevés en chignon. J'avais une vue splendide sur sa nuque... Je m'apprêtais à lui sauter dessus, quand je remarqua qu'elle avait pleuré. Je m'approchai d'elle et l'as pris dans mes bras. Je la sentais trembler à notre contact, puis son pouls s'accéléra. Je souris. Je m'amusais à souffler dans son coup pour voir ses réactions.

Je savourais chaque instant de son corps contre le mien. Au bout de quelques minutes une larme tomba sur ma main. Je déposai ma tête dans son coup... Une légère pointe de vanille me monta aux narines, ça s'entais divinement bon! Rien à dire son parfum me rendait dingue, d'ailleurs il n'y avait pas que lui... Tout en savourant notre proximité, je descendis ma main le long de son corps. Une fois arrivée sous sa hanche, je la sentis tressaillir. Je me mordis la lèvre inférieure pour ne pas lui sauter dessus. Je saisis sa main, et l'embrassa dans le coup

James: Si tu as besoin, je suis là.
Jessie: Merci..

Je m'apprêtais à la retourner quand quelqu'un frappa à la porte. Je regardai qui venait interrompre notre moment de tranquillité... Alexandre! -_-

Alexandre: Jessie, Bradley te.... Ah.. Je dérange?

Jessie se retourna brusquement. Elle était rouge écrevisse, comme si on venait de la prendre en pleine infraction. Je souris, lui ferais-je de l'effet?

Jessie: N-Non...

Elle me serra la main, comme si elle avait peur que je l'a laisse.

James: (regard noir) Si tu déranges!

Alexandre et Jessie me regardèrent tous les deux. Alex du genre, "toi t'as quelque chose à me dire!" et Jessie avec sa petite bouille mal à l'aise..

Alexandre: James, tu aurais dû me dire que toi et Jessie...
James: Alex... Comme d'habitude tu tires trop vite tes conclusions! Maintenant, tu vas nous expliquer ta présence?
Alexandre: Ahah! Donc, Bradley voulez savoir si mademoiselle était décidée à rentrer?
Jessie: Euh.. Dis lui que je vais rentrer en taxi je dois passer chercher deux trois trucs à euh.. au...
Alexandre: Je vois... Je lui dirais! Bonne soirée jeunes gens! Et vieux, ne fait pas trop de bêtise, elle est jeune!
James: Tu vas nous laisser tranquille?
Alexandre: Oui, chef!

Je pris Jessie par la main et l'emmena en dehors des coulisses. Je passai mon bras autour de son coup.

Pdv Jessie

Je sortis accompagner de James, il faisait froid. Je frissonnai. James, passa ses bras sur mes épaules. Nous marchâmes dans les rues de Londres. Plusieurs personnes se retournaient à notre passage. On entendait des "Ouah! C'est James McVey!!", "Il a une copines?", "Les fouteurs de seum!", "Ils sont mignons tous les deux!! J'en serais presque Jalouse!"
James marchait, avec un grand sourire aux lèvres. Je me rapprochai un peu plus de lui et mis ma tête sur son épaules. Mine de rien les paroles que je venais d'entendre, me faisaient quelque chose.

James: Princesse?
Jessie: Hum, c'est nouveau ça, fis-je avec un sourire aux lèvres.
James: Ahah, profites ce ne sera pas souvent!
Jessie: Oh... Moi j'aime bien.
James: Moi aussi, ma princesse!

Il m'embrassa sur la joue, je rougis et lui rendis son bisous.

Jessie: James ?
James: Oui ?
Jessie: Tu voulais?
James: Ah.. En faites il est 22h, on rentre?
Jessie: Déjà? Le temps est passé drôlement vite!
James: Oui, trop vite...

Je regardai James avec un léger sourire. Je me mis face à lui, le pris dans mes bras et le regarda dans les yeux.

James: Me regarde pas comme ça :détourne le regard:
Jessie: Pourquoi?

James déposa un regard doux sur moi. Ses mains glissèrent de nouveaux sur ma taille.

James: Tu sais très bien pourquoi...

Il me prit la main, et avança. Je lui suivi sans broncher. James saisit son portable et appela un taxi.

Quelques minutes plus tard.

Nous étions dans le taxi direction chez moi enfin chez Bradley. Nous n'avions pas dit un seul mot depuis le début du trajet. Le regard du beau brun était perdu sur la route. Il semblait chercher des réponses... Mais à quoi? Arrivée devant la villa, je descendis. James dit au taxi de l'attendre car il devait faire quelque chose.

James: Jess..
Jessie: Oui?
James: Je.. Euh.. Je crois que j'ai laissé ma guitare dans la chambre de Brad...
Jessie: Et?
James: ...
Jessie: Je vais la chercher attends-moi là.
James: Merci..

Je rentrai dans la maison, et partis direction la chambre de Brad' ou d'ailleurs celui-ci dormais profondément. Je regardai partout dans la chambre à la recherche de la fameuse guitare. Je ne la trouvai pas.

Point de vue James.

Mais quel con je suis! Trouver un excuse aussi minable que la guitare -_-.. Surtout qu'Alexandre la déposé chez moi..

#Flash Back#

De Alexandre
à James
Hey, le petit! Comment se passe ton rendez-vous au bras de Jessie?
 
De James
à Alexandre
Hey, le vieux! Ce n'est pas un rendez-vous juste un moment tranquilou! :P
Bon tu veux quoi? (Tu ne me texte jamais donc tu as un raison!)
 
De Alexandre
à James
Moi, je ne te texte jamais? Bon ok, c'est vrai!
T'as oublié ton bébé (allias ta guitare) dans les coulisses! Preuve que la petite ne te laisse pas indifférent!
Je l'ai déposé chez toi!
Sur ce bonne soirée
 
#Fin du Flash Back#
 
Je suis pathétique! Je ne sais même pas pourquoi je fais ça en plus! Je tira dans une pierre avec un "fait chier"...

???: Oh... Ca ne va pas?

James: :se retourne: Jess... Si t'inquiète.
Jessie: Justement je m'inquiète! Qu'est-ce que t'as depuis tout à l'heure tu à l'air perdu...
James: Parce que je le suis...
Jessie: Tu m'expliques? Au faites j'ai pas trouvé ta guitare!
James: T'inquiète c'est Alexandre qui l'as... Il vient de m'envoyer un texto.
Jessie: T'en mieux alors!! Bon ce n'est pas qu'il caille, mais j'ai froid! A plus.

Elle m'embrassa sur la joue. Je lui souris et la regarda partir. Quand je fus pris d'un moment de courage je la rattrapai par le bras et la retourna. Je regardai ses yeux bleus. Puis j'avançai mon visage du sien. Je sentais son souffle s'abattre contre moi. Elle avait une étincelle dans les yeux, je n'attendis pas une seconde de plus et déposa mes lèvres sur les siennes. Elle passa ses mains autour de mon coup et me rendis mon baisé. Nous dûmes arrêter ce moment de bonheur par manque de souffle. Elle me regarda haletante, elle semblait perdue...

Ce n'est qu'après avoir repris mes esprits que je compris, que j'étais allé trop vite. Elle nous l'avait pourtant dit... Pour elle, il fallait apprendre à ce connaître avant d'espérer une relation amoureuse..

James: Désolé...
Jessie: T'en fais pas.
James: Je sais.. Je vais trop vite.
Jessie: James.. Il n'y a pas de problème!

Je la regardai dans les yeux, elle me souriait. Voyant que je ne répondais pas, elle m'ébouriffai les cheveux. Je lui souris de nouveaux.

Jessie: Je préfère largement quand tu souris! Bon, pour cette fois je te laisse vraiment.

Elle se mit sur la pointe des pieds, et m'embrassa sur la joue. Je me sentis à la fois dessus de ne pas sentir une nouvelle fois ses lèvres contre les miennes, mais heureux qu'elle ne m'en veuille pas.

Je la regardai s'éloigner. Une fois qu'elle fût à l'intérieur, je me retournai direction le taxi. Je vis que mes affaires étaient sur le sol. Le taxi partait. J'ouvris la bouche et la referma aussitôt. L'enfoiré. Je pris mon portable pour appeler Tristan. En espérant qu'il ne dorme pas et qu'il puisse venir me chercher. Bien évidemment pas de réseau! Je suis poisseux ce soir ou quoi? Il ne me reste évidemment qu'une solution..

Pdv Jessie

Je venais de laisser James. Je montais les marches quatre à quatre pour rejoindre mon lit. Le sourire aux lèvres, le c½ur battant la chamade je mis ma petite nuisette noir/violette. Je repensais à notre baiser... Il avait été à la fois doux, et ardent. Cet instant avait été magique. Je me mordis la lèvre inférieur, j'aurais tellement aimé revivre ce moment... Mais ce n'étais en rien raisonnable. On ne se connaissait que depuis quelques heures et je n'étais pas le genre de fille à sauter sur le premier venu.
Je commençais à tomber dans les bras de Morphée quand la sonnette retentit. Je soupirai et descendis les marches. J'ouvris la porte et souris, la personne à qui je pensais le plus depuis quelques minutes ce tenait devant moi.

James: Je.. Je peux dormir ici? Mon Taxi ma lâchement abandonné et j'ai pas de réseau...
Jessie: Ah, la loose! x) Entre, je vais pas te laisser dans le froid!
James: Trop de bonté en toi!
Jessie: Profite, profite!
James: J'y compte bien!

Je pris ses affaires et les déposa sur le canapé.

Jessie: Tu dors a..
James: Je vais dormir sur le canapé, t'inquiète!
Jessie: Nan ! Mon lit est un peu un deux places! Je ne vais pas te laisser dormir en chien de fusil sur ce minuscule canapé!

Vu la tête de James à cet instant, je supposais que mon opposition n'étais pas attendu. J'étais mal à l'aise mais bon, je n'allais pas le laisser dormir sur un canapé.. Si ? N'ayant aucune réponse de sa part, je décidai de le bouger un peu.

Jessie: Allez monsieur McVey! Moi je veux dormir! Donc bouge ton joli petit cul avant que je ne change d'avis!

Je me rendis compte un peu trop tard de ce que je venais de dire... Il me regarda avec un sourire un coin. Ses yeux me détaillèrent de la tête aux pieds, quand je me rappelai que j'étais en nuisette je virai au rouge pivoine!

Jessie: James... Me regarde pas comme ça c'est gênant!
James: Ah ah, bon avance je te suis!
Jessie: Non, va devant..
James: Zut, moi qui voulais regarder ton petit cul à mon tour!
Jessie: Justement va devant!

Il partit devant en riant! J'étais mal à l'aise. Mais pourquoi l'avais-je invité à dormir avec moi?
 
Quelques instants plus tard.
 
J'étais bien au chaud dans ma couette. James était partit prendre une douche. Quand il revint dans la chambre il était en boxer. Ses cheveux humides laissaient tomber de petites goûtes d'eau sur son corps. Je bavais... Ce mec est un dieu. Il a une voie en or, un corps de rêve, une bouille d'ange... Je comprends vraiment pas comment je fais pour ne pas lui sauter dessus.

James: T'es vraiment sûr?
Jessie: De?
James: De vouloir que je dorme avec toi?
Jessie: Oui, pourquoi?
James: Pour rien.

Il se glissa sous les couvertures, je me tourna de façon à être dos à lui, pour repousser toutes idées de ma tête. Je commençais à m'endormir quand je me sentis enlacé. J'ouvris les yeux et me retourna. James dormait à point fermé, il m'avait pris machinalement dans ses bras. Je l'embrassais sur le front.

Jessie: Dors bien.

Je m'endormis peu de temps après.

Le lendemain matin:

???: JESSIE!!! DEBOUT! Tu dois aller acheter tes fournitures ! On reprend bientôt les cours !

A l'annonce du dernier mot je fis un bon. Sans le vouloir je réveillai James.

James: Qu'est-ce que t'as à bouger comme ça?
Jessie: D'abord, bonjour! :lui saute dessus: ensuite bientôt la rentrée...
James: Bonjour! Quoi?! Déjà?! Rah le seum, encore une année de lycée à tirer...
Jessie: T'as pas passé ton bac toi?
James: Je double..
Jessie: Ahah!! Toi en Term et moi en première.
James: Brad en Term, Connor en Première et Tristan à la fac'.
Jessie: Ouah.. Le blond est à la fac? Pourtant il ne fait pas intelligent pourtant!
James: Méchante! Bon ce n'est pas le tout mais Bradley gueule comme un putois! Je crois qu'il faut que tu t'active le mollusque!
Jessie: Pardon? Tu m'as appelé comment?
James: Mollusque :sourire en coin:

Je lui bondis dessus. Nous partîmes en batailles d'oreillers, on se chatouillait.

Après de bonnes minutes à faire les cons, je me retrouvai sous lui. Mon c½ur battait la chamade. Son visage se rapprochait lentement du mien. Nous étions prêts à renouveler notre baiser quand....
 
A suivre!
 Chapitre cours, mais avec les études je n'ai pas le temps de remettre tous à jours ! Vous en pensez quoi ? Des critiques ? D'ici deux/trois chapitres ça devrait être plus actif !
Allez bisous bisous mes chatons!

Tags : Jessie-Lynn♥ - James McVey ♥ - Chapitre 3. ♥

Chapitre 4 : A game 19/02/2017








Après de bonnes minutes à faire les cons, je me retrouva sous lui. Mon c½ur battait la chamade. Son visage se rapprochait lentement du mien. Nous étions prêts à renouveler notre baiser quand Bradley ouvrit la porte.. La tête de mon cousin s'assombrit en un quart de seconde en voyant l'occupant de mon lit...
Bradley: JAMES !!
James : Quoi ?
Bradley : Enlève tes sales pâtes de ma cousine !
Jessie : Bradley...
Bradley : Y'a pas de Bradley qui tienne...
James : Ca va c'est pas comme si on avais couché ensemble !
Bradley : Encore heureux !! Jess' lève toi et que James ne dorme plus dans ton lit !
 
Jessie se pencha sur James regarda avec un regard de défit, le bouclé. James jonglait du regard entre ses deux amis..
 
James : Jessie ne joue pas avec le feux...:lui fait un bisous sur la joue : On se retrouve plus tard !
 
James se leva et salua Brad, ce dernier lui lança un regard sombre.
 
Jessie : Tu ne crois pas abuser ?
Bradley : Moi j'abuse ???
Jessie : Oui.
Bradley : Je n'abuse pas. Je te protège ! Ok, James et l'un de mes meilleurs potes, mais tu le connais que depuis hier ! Je n'ai pas envie que l'un de vous deux se fasse du mal...
Jessie : Je comprends mais laisse nous... En plus on n'a rien fait... Je l'ai juste hébergé pour la nuit son taxi la abandonné quand il m'a ramené...
Bradley : Oh... Mais avoue que vous étiez proche. Ça porte à confusion...
D'un signe de tête, je confirmai que cette situation pouvait pourter à confusion. Puis je fis signe à mon cousin de prendre la porte. Devant son air choqué, je lui expliquai que je devais me changer, s'il voulait que j'aye faire mes achats pour la rentrée.
 
Bradley : Oups, pardon !

Je le regardai en secouant la tête. Je me dirigeai par la suite devant mon armoire... Enfin le géant dressing. Je pris un slim noir avec une chemise en jean hollister, en suite je mis mes bensimon noir.
 Je me dirigeai ensuite vers la salle de bain, au planning ? Maquillage lavage de dents et messy bun ! Une fois prête je descendis en bas. Je vis Bradley devant son petit dej. Je lui fis un signe de la main et me dirigea vers la porte après avoir récupéré mon sac.
 
Bradley : Jess, tu ne manges pas ?
Jessie : Non, pas le temps !! J'ai pleins de courses à faire et après je dois donner mes fiches d'inscription au lycée !! A ce soir !
 
Je claquai la porte et partit vers l'arrêt de bus. Après 10 minutes à poiroter pour prendre ce dernier, j'entendis un klaxon. Je me retournai et vis une beau 4x4 gris métallique. Voyant que je ne réagissais pas plus que ça, le conducteur passa la tête par sa fenêtre.
 
???: Hey, tu penses prendre racine, ou tu montes ?
Jessie : Salut, Tristan !!! Je monte !
 
Je couru pour monter dans le monstre gris.
 
Jessie : Elle est à toi cette beauté ? : tapote le tableau de bord :
Tristan : Oui ! Je te dépose où ?
Jessie : Un magasin de fourniture sco !
Tristan : Ah, toi aussi tu as ses horreurs à acheter !
Jessie : Oui, malheureusement !
Tristan : Bon, du coup on va les faire ensemble ses achats !
Jessie : Pas de soucis.
 
#Dans le magasin
 
Jessie : Je prends celui-là !... Oh regarde ça c'est troooop mignon !!!!... Non lui il est plus Rock'n'roll !! Ou plutôt lui... Ou..
Tristan : Pourquoi pas tous les prendre ?
Jessie : AH mes c'est vrai !!! Je les prends tous !!
Tristan : Je déconnais !! Ce ne sont que des classeurs !:rire :
Jessie : Pas faux... Donc je prends lequel ?
Tristan : C'est quoi tes passions ?
Jessie : Je te demande de choisir pas de faire une enquête sur moi !!:sourit :
Tristan : Répond et je le fais après.
Jessie : La musique, le chant, l'équitation, le dessin, lire...
Tristan : Prend le rock'n'roll ! Il te correspond plus que les autres.
Jessie : D'accord, mais il m'en faut un deuxième..
Tristan : Prends en un tout blanc, on va le décorer !
Jessie : Un à personnalisé ! Mais tu es intelligent !!
Tristan : Tu doutais encore de ça ?
Jessie : J'y doute encore !:lui tire la langue :
 
Tristan ébouriffa mes cheveux, et me traîna jusqu'à la caisse pour payer. Une fois sorti du magasin, Tristan me demanda ce que je voulais faire..
 
Jessie : J'ai comme qui dirais explosé ma guitare à Paris... Est-ce qu'il y aurait un magasin de musique pas très loin ?
Tristan : Go à Star mus' alors !
 
Il m'emmena donc dans ce fameux magasin. Il y avait pleins d'instruments partout ! J'étais comme une gamine qu'on lâche dans un magasin de jouet. Mes yeux voyageaient par tout ! Je poussais des petits cris devant chaque guitare susceptible de me plaire. Tristan et le vendeur riaient devant mon côté enfantin. J'avais presque fais le tour complet du magasin, et mal grès toute les sublimes guitares que je venais de voir, aucune n'avaient vraiment eu mon coup de c½ur. Quand je tournai la tête je vis une petite merveille.
 
 

 
 

Je l'ai saisi et commença à jouer, la première chanson qui me passait par la tête : « Holiday de Green Day ». J'étais à fond dans mon morceau. Le son de la guitare était sublime, j'avais le sourire aux lèvres. Pendant tout le long, j'avais les yeux fermé. Mon esprit voyageait. Ca faisait longtemps que je ne mettais pas sentis aussi sereine en touchant un instrument... Cette nouvelle vie me promettait de jolies choses.
 
Une fois la mélodie fini, j'entendis des applaudissements. Je levai la tête et vis que les clients, le vendeur et Tristan c'était réunis autour de moi.. Je souris, puis me dirigeai vers le jeune homme qui tenait le magasin, pour lui demander le prix de cette petite merveille. Le son du tarif me fit mal aux oreilles, je déclinai l'offre et rejoignis Tristan qui m'attendait dans sa voiture.
 
Tristan : Elle est où ?
Jessie : De ?
Tristan : Pourquoi tu ne l'as pas prise ?
Jessie : Je ne roule pas sur l'or comme vous. 
Tristan : On roule pas sur l'or non plus..
Jessie : Non, mais ce que je veux dire c'est que pour vous 1000 et quelques euros ça ne vous fais pas grand-chose. Pour une lycéenne ça fait mal au cul..
Tristan : Je me doute...
Jessie : On va faire un tour au parc ? Il fait beau... Pour profiter du soleil ?
Tristan : Oui allons-y.
 
Une fois arrivé au parc, on s'installa sous un grand chêne. Je regardai le ciel à travers les branches. Je pensai à mes anges. Je suis sûr qu'en ce moment même il nous surveille papa et moi..
Papa.. Mon c½ur se serrai rien que de le savoir tout seul à la maison alors que moi, je suis tranquille avec Tristan.. Je fermai les yeux. Au bout de quelques minutes, je sentis quelqu'un m'enlacer. Je ne pris pas la peine d'ouvrir les yeux. Une fois de plus, j'vais besoin que quelqu'un me rassure.... Je me blottis un peu plus dans ses bras. J'avais besoin de le sentir contre moi. Ses lèvres se déposèrent sur mon front. J'ouvris les yeux, il me regarda avec un regard tendre. Je lui souris.
 
Tristan : Ça fait bizarre...
Jessie : De quoi ?
Tristan : Hier, c'est limite si on ne se serait pas entre tué, et là on est dans les bras l'un de l'autre...
Jessie : En y réfléchissant bien, c'est vrai c'est bizarre !
 
Je regarda ma montre « 14h15 »..
 
Jessie : Genre, il est deux heures et quart et on n'a pas encore mangé. En plus t'as ta répétition avec les mecs dans 30 minutes...
Tristan : Alors GO à la sandwicherie, et après je te dépose chez brad' et je vais au studio !
Jessie : Je peux venir au studio ?
Tristan : Désolé ma belle, mais on est avec l'équipe d'enregistrement cet aprem' et tu risques de déconcentrer certaines personnes sans le vouloir...
Jessie : Ow... Comme qui ?
Tristan : Innocente !
 
Après avoir rapidement mangé, Tristan me déposa chez Bradley. Je montai dans la chambre de Bradley, pris sa guitare qu'il avait laissé pour moi le temps de m'en acheter une nouvelle.
Puis je partis dans ma chambre. Je jouai deux heures de temps, après je mis la sono en route, je dansais, sautais, me déchaînais à fond. Puis je filai sur mon Mac, je cherchai l'adresse d'un CE dans le coin... Je tombai sur un qui me paraissais pas mal. « Dreamhorse ». Je pris le numéro et les appela.
 
Bip Bip Bip Bip
 
Hôtesse d'accueil : Bonjour, centre équestre Dreamhorse que puis-je pour vous ?
Jessie : Bonjour, Je voudrais savoir si vous pourriez me prendre en cours, dans la journée du Samedi ?
Hôtesse d'accueil : Bien sur mademoiselle, quel niveau avez-vous ?
Jessie : Je n'ai aucun Galop... Mais je monte depuis une dizaine d'années.
Hôtesse d'accueil: Oh.. Venez à 7h30, la monitrice vous fera passer quelques testes.
Jessie : Merci Bonne fin d'après midi.
Hôtesse d'accueil : A vous aussi.
 
# Du côté des garçons
 
James : J'en peux plus !
Connor : Mon non plus, j'ai mal aux doigts!
Bradley : On a bien joué les mecs !
Tristan : Pire, je veux prendre une douche j'ai trop chaud !
Manager: Les garçons, comme d'habitude c'était parfait. Vous pouvez y allez. Mais n'oubliez pas de Vendredi à Dimanche midi vous allez à Rome.
Tristan : PIIIIIZZZZZZAAAAA !
 
Eclats de rire général !
 
James : Tu vas grossir mec avec tout ce que tu bouffe !
Connor : Mais trop !
Tristan : Je ne vais pas me laisser mourir de faim non plus !
Bradley : Tu ne risques pas de te laisser mourir de faim toi !
Connor : Bon, on va chez moi ?
Tous : Oui.
James : On passe chercher Jess' avant ?
Tristan : Je penses que notre matinée à du la fatiguer elle va préférer dormir..:regard assassin à James :
James : Comment ça votre matinée ensemble ?
Tristan : T'as bien compris !
James : Elle t'a raconté notre nuit ensemble ou pas ? :regard de tueur en série :
Tristan : Quoi?!
James : T'as très bien compris !
Bradley : STOOOOOP ! Vous avez fini tous les deux oui ou non ?
Connor : On ne va pas compter les points !!
 
Les deux grandes têtes de mules baissèrent la tête, et se dirigèrent vers la sortie.
 
Connor : Tout le monde chez moi, je vous rejoins dans 20 minutes.
Bradley : Ok, Alexandre va nous emmener.
Connor : Prends les clés de la maison.
Bradley : Merci.
Connor : Évite de péter un câble contre les mecs.. On est tous à cran.. On empirerait tout en se prenant la tête surtout pour le groupe, ce n'est pas bon du tout...
Bradley : Oui, tu as raison... Je vais juste essayer de calmer le truc.
Connor : Ok, bonne chance vieux !
Bradley : Merci..
 
Bradley fit un câlin à son ami, avant de rejoindre les deux zigotos.
 
#PDV Connor
 
Je me dirigea vers Kyle, vous vous demandez sur ment qui s'est.. C'est un ami qui nous accompagne pendant les répétitions.
 
Connor : Kyle ?
Kyle : Oui ?
Connor : Est-ce que tu peux m'emmener chez Bradley je dois voir Jessie...
Kyle : Pas de soucis, j'ai hâte de voir la tête de celle qui fou la zizanie dans la bande !
Connor : Elle est mignonne... et très têtue...
 Kyle : Ah ah ! Allez en route.
 
Une fois arrivé chez Bradley, Kyle et moi sommes allé sonner à la porte. La musique raisonnait dans toute la maison. Par conséquent elle n'entendit pas la sonnette. Du coup j'ouvris la porte et entra, accompagné de Kyle.
 
Connor : Jessie !!!!
Jessie : OUUUIIIIII ????
 
Elle descendit les escaliers à fond, et me sauta au coup.
 
Jessie : COOOONNNNNNOOOOOOORRRR !!!!
Connor : Oui, c'est moi !
Jessie : Ça va ?
Connor : Tranquille et toi ?
Jessie : Parfait. Et t'es qui toi ?
Kyle : Moi c'est Kyle.
Jessie : Enchantée !
Kyle : De même !
Jessie : Ils sont où les mecs ?
Connor : Chez moi..
Jessie : Oh... Donc tu as quelque chose à me demander ?
Connor : Oui.. Je voulais savoir.. enfin.. Euh... Comment dire..
Kyle : En gros il essaye de te demander, à quoi tu joues avec les mecs ?
Jessie : Je ne joue à rien pourquoi ?
Connor : Bah.. Tu es proche de James à un moment, tu dors avec et l'autre tu le passe avec Tristan..
Jessie : James, c'était pour le dépanner... Et Tristan il m'a juste aidé à faire les boutiques !
Kyle : Bon on va pas essayer de savoir.. Mais.. en faites si. Tu as des sentiments pour l'un des deux ou pour les deux ?
Jessie : Je suis arrivée hier ! Je ne vais pas avoir des sentiments en si peu de temps ! Je les aime beaucoup tous les deux mais pour le moment ça ne s'arrête qu'à de l'amitié !
Connor : Mouais... Bon on va rejoindre les mecs où tu restes là ?
Jessie : Je viens...
 
#Du côté des mecs – chez Connor {PDV Bradley}
 
On venait d'arriver avec les gars. Tristan et James n'avait pas arrêter de se lancer des regard meurtrier.. L'ambiance était au plus bas.. Même mes blagues pourries ne les faisaient pas rire.. Ça commençait à vraiment m'énerver. Tout ça à cause de Jessie... Mais merde, ils ne peuvent pas mettre leur compétition de mal dominant deux minutes entres parenthèses ?
 
Bradley : Vous allez continuer longtemps, ou ça se passe comment ?
James : Le temps, pour qu'il comprenne qu'elle n'est pas à lui !
Tristan : Parce que tu crois qu'elle est à toi ?
James : Je suis certainement plus proche d'elle que toi !
Tristan : Je ne pariais pas là-dessus si j'étais toi ! On est resté longtemps allonger dans les bras l'un de l'autre ce midi !
James : Ow... Ce n'est que ça ? J'ai partagé les mêmes draps qu'elle, et que je l'ai embrassé!
Tristan : Mais t...
Bradley : VOUS ALLEZ LA FERMER ??? J'en ai plus qu'assez de votre comportement puéril ! Jessie n'appartient ni à l'un ni à l'autre ! Les mecs c'est ma cousine !!! Ce n'est pas un jouet ! Et toi JAMES, j'aurais deux mots à te dire tout à l'heure !
 
Ils me regardèrent tous les deux avec une tête de merlan fris.. Je leur lançai un regard noir, énervé je partis dans la cuisine me préparer quelque chose à manger.
 
 Dans le salon de Connor { PDV James}
 
James : J'avoue, il n'a pas tord...
Tristan : Oui, mais ce n'est pas pour autant que je vais te la laisser...
James : Alors que le meilleur gagne.
Tristan : Oui.
James : Juste une seule règles. Interdiction de la faire souffrir. Comme Bradley l'a dit tout à l'heure, ce n'est pas un jouet
 
Et elle est importante, pour moi..
 
Tristan : Non, ce n'est pas un jouet ! Mais elle ne ...
 
-----------------------------------------------------------------------------
A suivre !!:)
 
A votre Avis que va dire Tristan ?? Comment Jessie va-t-elle réagir face aux deux jeunes hommes ?

Tags : Jessie-Lynn♥ - Bradley Will Simpson ♥ - Connor Ball ♥ - Tristan Evans ♥ - James McVey ♥

Chapitre 5: Love? I don't know. 26/02/2017




# Dans le salon de Connor { PDV James}
 
James : J'avoue, il n'a pas tort...
Tristan : Oui, mais ce n'est pas pour autant que je vais te la laisser...
James : Alors que le meilleur gagne.
Tristan : Oui.
James : Mais on reste d'accord, ce n'est pas un jouet.
Tristan : Non, ce n'est pas un jouet ! Mais elle n'est pas non plus juste une fille. Elle est bien plus que ça. Et je compte bien être le premier à l'avoir!
James : Si tu savais à quel point tu m'exaspère Tristan Evans..
Tristan : Oh moins moi je ne perds pas mon temps.
 
Un jour, ce mec va recevoir mon poing dans sa tête, et il ne comprendra pas ce qui lui arrive. Je m'apprêtai à l'envoyer chier, quand la porte d'entrée s'ouvrit. Je me retournai et vis Connor, suivis de Kyle qui tenait par la taille... Jessie... Ils riaient ensemble.. J'avais envie de le massacrer. Il nous fit un signe de la main. Je lui répondis par un regard noir.
 
Tristan : (chuchote à James) On dirait qu'il y a un nouveau dans la course...
James : (chuchote) On dirait bien, oui.
Tristan : (chuchote) Dès demain il est hors course.
James : (chuchote) Mais bien sûr,...
 
Voyant que personne ne lui répondait et que nous fixions Jessie, Kyle lui fit signe de nous rejoindre. Cette dernière embrassa le jeune homme sur la joue et lui sourit timidement. Je ne disais rien mais à l'intérieur j'étais fou de rage. Genre le mec elle le connaît depuis deux heures et elle l'embrasse comme ça sur la joue ? Non mais oh !
 
Tristan : C'est toi qui dis ça, alors qu'hier tu l'embrassais ?
James : Faut vraiment que j'arrête de dire tout ce que je pense à voix haute...
Tristan : Oui, bon... Que le jeu commence. Notre butin arrive.
James : Evans ce n'est pas un jeu.
Tristan : Bla bla bla. Tu me prends pour qui ? Un homme sans cervelle ?
James : Non, je pense juste que tu n'utilises pas la bonne.
Tristan : Très drôle mon ami.
 
Je regardai Tristan qui se dirigeai vers Jessie. Elle lui souriait, son regard était plein de bons sentiments à son égard. En voyant ceci mon sourire que j'avais quand je la regardais, disparu.. Je remarquai alors que Tristan avait une longueur d'avance sur moi. Elle tenait vraiment à lui.
 
#Du côté de Tristan et Jessie
 
Tristan : Yo, Jessie !
Jessie : Yo, le bouseux !
Tristan : Comment m'as-tu appelé ?
Jessie : Par le surnom qui te correspond le mieux ! :rire :
Tristan : Et pourquoi me correspond-il ?
Jessie : Connor m'a tout raconté. James et toi êtes deux abrutis ! Ça ne sert à rien de vous prendre la tête pour moi !
Tristan : Ow.. Et il t'a dit quoi d'autre ?
Jessie : A part que vous vous preniez la tête pour moi pour vos sois disant des sentiments... Et qu'aucun de vous deux veut l'admettre pour le moment du moins... Bref j'ai pas vraiment compris...
Tristan : Ok...
Jessie : Bon je te laisse, je vais voir James. Il n'a pas l'air bien...
Tristan : Ne t'inquiète pas pour lui, il va très bien. Viens plutôt avec moi. On va jouer un peu de guitare tous les eux.
Jessie : Proposition très alléchante. Mais, mes amis passent avant la guitare. Donc je vais voir comment va James.
Tristan : Mais je te dis qu'il va bien !
Jessie : Je te rejoins direct après... Promis
 
Voulant appuyer sur ses mots la jeune fille l'embrassa doucement sur la joue. Le jeune homme lança un regard victorieux à son adversaire.
 
Jessie : Salut toi !
James : Salut...
Jessie : Ow... Ça n'a pas l'air d'aller toi...
James : Si, ne t'en fais pas. J'ai juste un petit coup de mou...
Jessie : Explique-moi...
James : On part ce week end en Italie..
Jessie : Oui, je sais Bradley m'en a parlé hier dans l'avion...
James : Et après je pars 15 jours en Suède...
Jessie : Quinze jours ? Pourquoi ?
James : Je dois aller rendre un petit coucou à un oncle là-bas...
Jessie : Et les cours, le groupe et moi?
James : Les cours, je les prends par correspondance. Le groupe, je vais répéter sans eux la journée et le soir avec eux par Skype si on a le temps. Et pour toi... Ne t'en fais pas, ça ne fait que 15 jours sans avoir un chieur comme moi dans les pattes !:rire :
Jessie : Un chieur ? Que 15 jours ? Mais tu sais que je suis arrivée peut être que hier mais je ne vois pas mes journées au lycée sans mon term favori ! :rire :
 
Le jeune homme sourit à la jeune femme, peut-être s'était-il trompé, Tristan ne devait pas avoir beaucoup d'avance sur lui. Mais dans tous les cas peu lui importait t'en qu'elle ne souffrait pas.
 
James : Ton term préféré ? Attend tu n'as pas encore vu les beaux gosse qu'il y a ! Tu vas peux être changé d'avis qui sais ?
Jessie : Qui sait ? Pas faux !
James : Ah ah, si tu veux.
Jessie : Bon je te laisse je dois rejoindre Tristan pour jouer un peu de guitare.
 
Au nom de son rival, James plissa les yeux. Alors comme ça il lui donnait des rendez-vous ? Très bien le jeune homme allait en faire autant.
 
James : Jessie ?
Jessie : Oui ?
James : Demain, c'est la rentrée.. Et comme Bradley ne va pas en cours demain... Je me demandais si tu ne voudrais pas dormir à la maison ce soir comme ça on ira en cours ensemble..
Jessie : Pas de soucis. Donc à tout à l'heure !! Par contre on passera à la maison avant que je prenne mes affaires.
James : Pas de problème.
 
Jessie lui sourit et partit rejoindre le batteur. Ce dernier l'attendait au sous sol. Une fois la jeune fille arrivée à destination, elle s'arrêta au pied des marches et regarda son ami à la batterie. U   n simple faisceau de lumière l'éclairait. Tristan souriait. Il était dans son monde. Ses mouvements pouvaient par être violent, dur pour certaines personnes, mais pour elle, ils étaient précis et pleins de grâce.
Cela faisait plusieurs minutes qu'elle l'observait, quand il l'a remarqua. Il arrêta son morceau et lui sourit. Aucun des deux ne parlaient.. Ils n'en ressentaient pas le besoin leur regards disait tout ce qu'ils avaient à savoir. Le jeune homme rompu le silence : « Jess', viens t'asseoir. ». La jeune fille le regarda sans vraiment comprendre.. Les sofas étaient à l'autre bout de la pièce... Et lui était assis sur un tabouret... Il sourit et leva les yeux au ciel tout en désignant ses genoux.. Elle sourit et le rejoignit.
Une bonne demi heure s'était écroulée. Les deux adolescents riaient aux éclats. Le batteur avait ses mains sur les hanches de la Française. Quant à elle, ses mains étaient au tour du coup de son ami. Jessie trouvait son ami très drôle et lui trouvait pleins de charmes. Mais l'heure tournait et il était temps pour elle de partir. A peine cette pensée eu-t-elle effleuré l'esprit de cette dernière qu'une voie retentit.
*** : Jessie, James t'attend !
Jessie : J'arrive de suite, Bradley !
 
#PDV Jessie.
Tristan me regardait bizarrement. Son sourire avait disparue est laissait place à un tout autre regard.. Je le pris dans mes bras et l'embrassa sur le front. Quand je me levai, il me retint par la main.
 
Tristan : Jessie.. Tu vas chez James ?
Jessie : Oui, je dors chez lui vu que Bradley et pas là demain..
Tristan : Ow..
 
Jaloux ? Je pense ! Je lui souris et  partis en reculant pour continuer à le regarder. Il ne me quitta pas des yeux un seul instant. Une fois arrivée aux marches je me retournai et les monta.
 
Arrivée en haut la jeune fille souriait. Le guitariste, la regarda un sourire en coin. Il l'a dévorait littéralement des yeux. Il la vit s'avancer vers le chanteur du groupe. Elle lui dit que « Tristan n'était pas si pervers que ça.. Qu'au final il était génial, un amour ! » James en perdis son sourire. Quand la demoiselle s'approcha de lui il lui lança un regard noir. Cette dernière ce demanda pour qui il se prenait de la regarder comme ça.
Une fois les embrassades faites, Alexandre emmena James et Jessie chercher des affaires pour cette dernière. Un silence de mort régnait dans la voiture.
 
Arrivée chez James
 
Je regardais James tourner la clef dans le Lockey. Il prenait son temps, cela m'énervait. Parce que monsieur boudait, il se permettait de me faire attendre dans le froid ? Non, mais tss, vas y il me soûl, gamin ! Quand la porte fut ouverte je me dirigeai vers le canapé. Je balançai mon sac à travers la pièce j'attrapai la télécommande et m'effondrai sur la canap' de la tête d'âne. Je zappais, rien d'intéressant au programme ce soir, je commençais à désespérer quand je tombai sur Uggly Betty, notre série à Luna et moi. Luna ? Ma meilleure amie ! Une fille pleine de joie. Grande (1m85), de long cheveux bouclés blond. Ces derniers lui arrivaient au milieu du dos. C'était ma boucle d'or, ma curly... En pensant à elle, les larmes me roulèrent sur les joues.. Tellement de temps s'étaient écroulé  depuis la dernière fois que je l'avais vu.. Elle me manquait tellement... Je commençais à pleurer quand deux bras m'enlacèrent.. Je reconnu son parfum et me retourna pour pouvoir me blottir dans ses bras. Il caressait mes cheveux.. Me demandait de me calmer... Il avait beau être la personne que je comprenais le moins du moment, mais il était aussi quelqu'un d'important pour moi.
 
James : Princesse, je te demande pardon pour tout à l'heure.. Ce n'est pas de ta faute. Et pour ce qu'il te tracasse, je suis là pour toi.
 
Sur ses mots, il embrassa la jeune femme sur le front. Et l'emmena dans sa chambre. Il partit se changer. En revenant, il vit que sa princesse c'était changé. Elle abordait un mini short gris/corail et un t-shirt corail avec une tête de tigre qui faisait « grrr ».
 
James : Il te correspond bien ce haut.
Jessie : Ah ? Merci.
James : C'est froid, non ?
Jessie : Ouais. Dors.
 
La demoiselle se coucha dans un coin du lit. Face au mur de sorte que James se retrouve dos à elle. Jessie ferma les yeux. Le sommeil commençait à l'envahir quand elle sentit deux bras l'enlacer. Elle sourit, elle avait beau être en colère contre lui, elle ne pouvait pas lui faire la tête..
 
James : Pardon...
 
La brunette se retourna, elle le regarda dans les yeux. Son regard était envoûtant. Ce n'était pas la première fois qu'elle y faisait les frais. Elle le sera à son tour dans ses bras, et glissa sa tête dans le coup du jeune homme. Cette dernière savait que si elle le fixait une seconde de plus, leurs lèvres se rencontreraient de nouveaux.
 
A leur étreinte, le guitariste eu un frisson. Plus le temps passait, et plus il se rendait compte que cette fille était importante pour lui. Il se décala d'elle, de façon à la regarder dans les yeux. Il lui sourit et déposa un léger baisé sur ses lèvres. Son étoile lui sourit. L'embrassa sur le front et lui murmura une phrase qu'il ne comprit pas.. Il ne lui demanda de répété, de peur de briser leur étreinte. Quelques minutes plus tard ils s'endormirent, l'un contre l'autre..
 
#Le lendemain matin#
 
James : Il est l'or, mon seignor ! Il est l'or, l'or de se lever !
Jessie : Tu connais les classiques français ?
James : Un classique international tu veux dire ?
Jessie : Pas faux.
James : Go cours !
Jessie : Pff, je préférais rester au lit..
James : Avec mon corps musclé ?
Jessie : Bien évidement !
James : Jessie ?
Jessie : Oui ?
James : ... ... ... On y va ?
Jessie : Hum.. D'accord. Let's go !!
 
#Arrivée au lycée#
 
Nous venions d'arrivée devant un grand bâtiment. Je regardai James avec un sourire mal à l'aise. Il me prit donc dans ses bras.
 
James : Ne t'inquiète pas mon c½ur, tout va bien ce passer ! Et dans le pire des cas, Connor et moi sommes là.
Jessie : Merci mon chat. Tiens en parlant de Connor.. Il est ou ?
Connor : ICI !
James et Jessie : Salut !
Connor : Yop ! On va voir nos classes au panneau ?
 
Sur cette phrase nous nous dirigeâmes vers le panneau d'affichage. Je vis mon nom en en classe en première S2. Ainsi que Connor et pleins d'autres personnes qui m'étais inconnues..
James, quand à lui avait un grand sourire. Il était dans la classe d'un certaine Namy. Il avait l'aire de beaucoup l'apprécier. AU fond de moi j'avais comme une gêne... Comme de la tristesse, je ne comprenais pas.
 
** : James !!
James : Namy !
Namy : Comment ça va mon chéri ?
 
La jeune demoiselle au corps svelt, lui sauta au coup. Je détourna le regard, pour le relever aussitôt. La jeune fille devait avoir, 16ans à tout casser... Elle devait mesurer 1m65 voir moins, ses cheveux était long, ondulé et roux. Ses yeux étaient d'un vert émeraude. Rien à dire, elle était magnifique, à côté d'elle je ne ressemblais à rien.
 
James : Namy, je te présente Jessie-Lynn Rayn. C'est la cousine de Brad'.
Namy : Enchantée !
Jessie : De même..
Connor : Ça ne vas pas ?
Jessie : Oh, un petit coup de mou.. Première rentrée sans mes potes ça va faire bizarre.. Mais t'inquiète !
Namy : Tu n'es pas d'ici ?
Jessie : Non, je suis Française.
Namy : Oh, la France ! Un pays magnifique, une capitale merveilleuse ! Une ville romantique.. James, on ira la visiter ?
James : Si, je vais en France, c'est pour mes concert, mes fans et pour que Jessie voit son père et c'est tout.
 
Dans ta bouche sale pimbêche ! Non mais oh elle se prend pour qui cette patate articulée ?
 
Namy : D'accord... On va en cour ?
James : Ouais...:se retourne vers moi : Si ça ne vas pas tu m'appelle.. :m'embrasse sur la joue :
 
Je le regardai partir avec cette sale gamine. A peine je la connaissais, et je la détestais déjà.
 
Jessie : Tu la connais cette barbie ?
Connor : C'est l'ex de Tristan et la meilleure amie de James et Bradley.
Jessie : Mais pour elle, James est plus que ça ?
Connor : Oui..
Jessie : Viens, on va en cours... J'ai pas envie de commettre un meurtre dès le premier jour..
Connor : La petite Jessie est amoureuse de notre guitariste ?
Jessie : Mais bien-sûr ! Bon allez viens : sourire :
 
Connor me prit la main, et m'entraîna vers une salle...
 
Jessie : On a quoi ?
Connor : Français !
Jessie : Oh noooon.
Connor : T'aime pas ça ?
Jessie : Je suis Française... Ça va m'ennuyer..
 
NDA : Je vous rappelle que depuis l'arrivée de Jessie, les personnages parlent anglais !
 
Connor : Ennuie-toi bien !
Jessie : Merci !
 
Tout en grognant, nous passâmes le seuil de la porte. Je me dirigeai au fond de la classe avec mon camarade. Je sortis une feuille et pris ma trousse. Je m'apprêtais à utiliser cette dernière en tant qu'oreiller. Mais que voulez-vous... On ne peut pas me laisser tranquille !
 
~ En Anglais ~
Prof : Bonjour, comme vous le savez déjà, je suis votre professeur de Français, Monsieur Francette.
Jessie : Avec un nom pareil, je comprends qu'il soit prof de Français...
Prof : Tiens, nous avons une nouvelle ! Venez ici mademoiselle.
Jessie : Et pourquoi ?
Prof : Pour vous présenter ! Et bien sûr en Français. On verra si vous faites encore la maline après ça !
Jessie : Défi accepté.
 
Je me dirigeai donc vers le tableau avec un grand sourire. J'aime me foutre de la tête des profs, Mais quand ils me tendent des perches aussi énormes, encore plus !
 
~En Français~
 
Jessie : Bonjour, je suis Jessie-Lynn Rayn. J'ai emménagé à ici il y a un peu moins d'une semaine. J'ai 17ans. Voilà.
Prof : D'accord, vous pouvez aller vous asseoir.
Jessie : Ah, oui. J'oubliais. Je suis d'origine française et anglaise !
Prof : Hum.. Voyons ça... Dans le film de Louis de funés « La folie des grandeurs », que dit son valet, et que lui répondit-il ?
 
A cette phrase je souris. En repensant à la scène de ce matin et imagina une nouvelle fois ses lèvres contre les miennes..
 
Prof : Mademoiselle ?
Jessie : C'est très simple.
Prof : Je vous écoutes.
Jessie : « -  Blaze : C'est l'or... il est l'or... l'or de se réveiller... Monseignor... il est huit or... gouzi gouzi gouzi...
Don Salluste : Il en manque une !
Blaze : Vous êtes sor ?
Don Salluste : Tout à fait sor !
Blaze : Ah ben ça alors... !
Don Salluste : Regardez sous le lit. » Avez vous quelques choses à ajouter monsieur ?
Prof : Bon, très bon ! Vous pouvez vous asseoir.
 
Je partis rejoindre ma place, mais un pétasse mis sa jambe dans mon passage.. Bien entendu je m'étalai comme une merde. Bien évidemment la classe ria aux éclats. Je me relevai et regarda la brunette.
 
~En Anglais~
 
Jessie : Un problème peut-être ?
Brunette : Ne t'approche pas trop près de Connor. On ne mélange pas les torchons et les serviettes !
Jessie : Développe.
Brunette : Nous sommes de la haute ! Toi, tu viens certainement d'un milieu médiocre. Et Connor fait partis du groupe The vamps. Et, il est à moi.
Connor : Mégane.. Laisse Jessie tranquille.
Jessie : T'inquiète Connor, je gère ! Donc « Mégane », tu traites Bradley de torchons ?
Mégane : Non, lui est une perfection ! Il est aussi un très bon ami. Mais pourquoi parles-tu de lui ?
Jessie : C'est mon cousin ! Salut connasse.
 
Le cours se déroula s'en autres encombre. L'heure du repas arriva et le groupe se rejoignit pour manger.
 
Connor et moi étions à table. On attendait James. Je commençais à m'impatienter, j'avais besoin de le voir. Quand je relevai la tête je le vis arrivé vers nous suivi de Namy...
 
James : Hey princesse ! Salut Connor ! Vous allez bien ?
Connor : Tranquille !
Jessie : Oui et toi ?
James : Bien, mais c'est looooong sans vous !
Connor : Oh t'es trop meugnon !!! Viens me faire un gros bisous
James : J'arrive mon amour !!
 
Je regardais les mecs se faire des bisous.. J'étais pliée ! Mais qu'ils sont cons mes copains...
 
Namy : James, fait attention à ta réputation. Ils vont croire que tu es gay !
James : T'as un problème contre les gays ?
Namy : No non...
James : Bien.
 
#Bip bip bip bip#
 
Jessie : Hallo ?
** : Jessie ? C'est Tristan.
Jessie : Salut mon chat ! Ça va ?
Tristan : Très bien, alors ta rentrée ?
Jessie : Tranquille, j'ai rencontré des barbies sans cervelles mais je peux survivre. Et toi la fac ?
Tristan : C'est cool. Tu veux dormir à la maison ce soir ?
Jessie : Je comptais voir Bradley, pour demander comment c'est passé son rendez vous avec votre label..
Tristan : Bah vous venez tous les deux !
Jessie : C'est ok pour moi.
Tristan : Ok, bisous ma belle ! A ce soir.
Jessie : A ce soir.
#Bip#
 
Je raccrochai le sourire aux lèvres. Je vis six yeux braqués sur moi. Chacun abordé une expression, mais seul celle de James retint mon intention. Il était fermé.
 
Jessie : Un problème ?
Connor : C'était Tristan ?
Jessie : Oui.
James : Tu dors chez lui... ?
Jessie : Oui...
Namy : Tu sors avec ?
 
Je n'eus pas le temps de lui répondre que James la saisi pars le bras. Ils sortirent du réfectoire.
 
Jessie : J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ?
Connor : Non, James n'aime juste pas la faites que tu dorme chez Tristan..
Jessie : Ils m'emmerdent tous les deux ! Je ne leur appartient pas !
Connor : Je ne sais pas quoi répondre à ça...
Jessie : Rien, ce n'est pas ta faute ! Bon.. On va en cours ?
Connor : Ouais.
 
L'après-midi se déroula tranquillement, James m'ignorait royalement et les mains de Namy ne faisaient que de le toucher... ZEN.
La fin des cours sonna, Connor et moi, nous dirigeâmes vers la sortie. On attendait Monsieur McVey, qui se faisait désiré. Au bout de 20minutes, Connor était en train de péter un câble.
 
Connor : Mais il se prend pour qui ? Ça y est Môsieur est connu, môsieur fait des caprices de diva et il se fait attendre ? Non, mais sérieux qu'il aille se pendre !!
Jessie : Avant qu'il se pende, je le castre. Sans anesthésie ni rien bien sûr !
Connor : Je t'aide !
Jessie : Pas de soucis.
 
Je me retourna pour voir si le casse pied arrivait, et la choc.. Je ne pouvais plus bouger, j'avais mal au ventre.. La gorge serré..
 
Connor : Mais quel fils à p*tes.. Jessie ?
Jessie : Ça va.. T'inquiète.
Namy : Bah alors chérie, ça ne va pas ?
Connor : Fou lui la paix.
Namy : Pas trop jalouse, j'espère ?
Jessie : De quoi, que tu sois une pute ? Ah non t'inquiète, je peux survivre.
Namy : Ow.. James t'as vu comment elle me traite ?
James : Jess', rend pas les choses plus dure. Et ne la traite pas.
Jessie : Ow, pardon. Je ne voulais pas dire que tu étais une catin. Mais que tu faisais partie de l'équipe bénévole des filles de joies. Vu que tu le fais gratos tu ne peux pas en être une. Bon, ne rage pas chérie mais j'ai mieux à faire.
 
Connor éclata de rire, sous le regard noir de Namy. James avait un petit sourire en coin, il s'approcha de moi pour me faire la bise. Mais je reculai et lui fit mon petit sourire sarcastique. Je pris Connor par la manche et le tira dans la voiture d'Alexandre.
 
#Arrivée chez Tristan
 
~Ding Dong~
 
Tristan : J'ARRRRRRRRRIVE !!!
Jessie : AH, lui il a hâte de nous voir !
Connor : Hâte de TE voir.
Jessie : Ah ah ah.:Sourire :
 
~La porte s'ouvre~
 
Tristan : Salut !!
Connor et Jessie : Hello !
Tristan : James n'est pas avec vous ?
 
Je fusillai du regard Tristan et entra dans la maison.
 
Tristan : J'ai dit quoi encore ?
Connor : Tu as dit James.
Tristan : Yes, il perd des points !!! Oups pardon.. Il a fait quoi ?
Connor : On l'attendait, et on l'a vu embrasser Namy. Encore si ça avait été juste embrassé...
Tristan : Ow, la petite Jessie va avoir besoin de bras pour la consoler.
Connor : Ce n'est pas un jeu, c'est clair !?
Tristan : Je n'ai pas l'intention de jouer.
Connor : Bon, on va la voir. Et Bradley est là ?
Tristan : Oui, dans le salon.
 
#Du côté de Jessie
 
Bradley : Hello mon canard !
Jessie : Salut mon amoureux !
Bradley : Alors ta première journée ?
Jessie : Je suis dans la classe de Connor et de « Mégane ».
Bradley : Bah, c'est bien !
Jessie : Pour Connor trop, par contre l'autre brunette, je m'en passerais bien.
Bradley : Elle est bizarre au début, mais je suis sûr que vous allez bien vous entendre. Et James ?
Jessie : Il est dans la classe de sa meuf.
Bradley : Il est dans ta classe ?
Jessie : Dans la classe de sa copine..
Bradley : Il n'est pas avec toi ?
Jessie : Non, il est en couple avec ...
 
Des larmes se mirent à rouler le long de mes joues. Je me blottis dans les bars que mon cousin ouvrait.
 
Bradley : Chut ma belle. Ne pleure pas pour lui, il ne le mérite pas.
Jessie : Je ne sais même pas pourquoi ça me fait mal.
Bradley : Peut-être parce que tu l'aime ?
Jessie : Bradley ?
Bradley : Oui ?
Jessie : Ne redis jamais ça ! Je ressens un truc pour lui, ok. Mais pas de l'amour.
Bradley : D'accord, si tu as besoin je suis là ma belle, d'acccord ?
Jessie : Oui, de même pour toi.
Bradley : T'es trop mignonne.
Jessie : Toi aussi !
 
Je lui fis un bisou sur la joue et lui refis un câlin.
 
Bradley : Oh, ton père vient de m'appeler.
Jessie : Il voulait ?
Bradley : Il vient pour les vacances de Noël, soit dans moins de trois mois.
Jessie : D'accord.
 
~Vers 04h29~
 
Connor et Bradley : Bonne nuit !! Nous on rentre.
Jessie : Bonne nuit les garçons ! Faites attention sur la route.
Bradley : T'inquiète cousine !
Jessie : Justement je m'inquiète ! Vous m'envoyez un texte !
Connor : Oui, maman !
Jessie : Débile !
 
Les garçons partirent. Je rejoignis Tristan qui était déjà en haut. Je frappai à la porte de sa chambre, mais personne ne répondit. J'entrai donc sans permission :
 
*** : BOUH !
Jessie : KIIIA ! Mais tu veux me tuer, Tristan?!
Tristan : Oui ! Nan, en vrai je veux dormir !
Jessie : Bah, couche-toi, patate !
Tristan : Tu m'as appelé comment ?
 
Tristan me saisit en sac à patate sur son épaule. Et me déposa sur son lit tout en me chatouillant, je riais aux éclats, me tortillais dans tous les sens pour échapper à cet torture immonde. Je le suppliais d'arrêter, mais le batteur n'avait pas l'air d'accord avec cette option.
 
Jessie : A.. Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrretttttttttttttttttttttttttttttttteeeeeeeee.
Tristan : Non.
Jessie : S'iiiiiiiiiil te plaiiiiiiiiiit, je vais me pisssssssssssssssssssser desssssssssssus !!!
 
Le blond arrêta sa torture et la remplaça par des caresse sur le dos (pour la chatouiller elle était à pleins ventre et lui sur elle.).
 
Jessie : Je préfère ça.
Tristan : Moi aussi, je te fais un massage ?
 
Je me retournai vers Tristan, et mis ma main sur son front. Il n'était pas chaud, je le regardai avec un regard interrogateur.
Jessie : Tu es malade ?
Tristan : Ah ah ah ah, non. Pour une fois que je propose un truc de gentille on me crois pas !
Jessie : C'est parce que c'est rare. Mais pour répondre à ta question, je veux bien un massage.
Tristan : Allonge toi et retire ton haut.
Jessie : Hum..
Tristan : Garde ton soutif ! Je ne suis pas qu'un pervers ! Enfin presque !
 
Je lui souris. En vrai ce mec était un grand gamin. J'en levai mon t-shirt et m'allongea sur le lit. Tristan ne m'avait pas lâché des yeux, il n'avait même pas cherché un seul instant à regarder ma poitrine. Non, il regardait mes yeux et uniquement mes yeux.
 
Jessie : C'est bon !
Tristan : Madame a hâte ?
Jessie : Oui, j'ai trop besoin d'un massage après cette journée.
Tristan : Alors savoure !
 
Il posa ses mains sur mon dos, et commença à me masser. Ses gestes était doux, précis et tellement bon. Je me détendais, je profitais à fond de ce moment.
 
Tristan : Fini !
Jessie : Déjà ?
Tristan : Je t'ai massé pendant 20 minutes, j'ai mal aux mains !
 
Je me relevai et me dirigea vers lui pour lui faire un bisou sur la joue pour le remercier. Mais il tourna la tête, les joues légèrement rouges.
 
Tristan : Jessie...
Jessie : Oui ?
Tristan : C'est pas que tu me repousse n'y rien, mais si tu ne mets pas quelque chose sur toi.. Je ne vais pas tenir longtemps sans me jeter sur toi.
Jessie : Oh, ça va c'est comme si j'étais en maillot de bain.
 
Tristan attrapa un truc sur le lit, et me le montra. Je virai au rouge écarlate quand je vis mon soutif dans ses mains. Je pris une couverture et m'enroula dedans.
 
Jessie : Moment gênant..
Tristan : Je ne te le fais pas dire. Bon je te laisse te changer, je vais prendre un douche..
Jessie : D'accord.
 
Quelques minutes s'étaient écroulées depuis l'accident. J'étais allongé dans le lit du batteur. Ce dernier entra dans la chambre et se coucha près de moi. Je me retournai vers lui et le regarda dans les yeux.
 
Tristan : J'aime ces moments, rien que toi et moi..
Jessie : Moi aussi, mais désolé de l'interrompe.. Mais t'as pas éteints la lumière !
Tristan : Oh noooon..
Jessie : Bouge pas j'y vais.
 
Je me levai et éteignis la lumière. Pour rejoindre le lit ça fut le parcours du combattant je me mangea tous les obstacles de cette chambre, bureau, guitare, armoire.. Mais malgré tout ça je ne trouvai pas le lit. Je soupirai, Tristan lâcha un petit rire.
 
Jessie : T'as un problème ?
Tristan ::rire : Tu trouves pas le lit, mon c½ur ?
Jessie : Ah ah ah, on se fend la poire ! Non, sérieux il est où ce con ?
 
Deux bras passèrent au tour de ma taille et m'entraînèrent sur le lit. Je me retrouvai donc sous sa masse musculaire. Je laissai mes doigts découvrirent son torse. Les lèvres de Tristan baisèrent mon coup. A ce moment, James disparu de mon esprit. Je ne pensais qu'à Tristan, à ses lèvres et son corps sur le mien. Une boule s'installa au creux de mon ventre. Différentes de celle ressentit un peu plutôt avec James, celle-ci était une pur sensation de désirs, bonheur..
Le batteur releva la tête de mon coup, et s'approcha de mes lèvres, à quelques centimètres il s'arrêta. Je compris qu'il hésitait. Autant que moi.. Je voulu terminer le chemin de notre baiser. Mais il se recula.
 
Tristan : Comprend moi, je ne veux pas être un vulgaire passe-temps. Je sais tes sentiments pour James. Si tu dois venir avec moi, je ne veux pas que tu me relâche pour retourner vers lui... Je ne veux pas jouer avec toi, je veux du vrai et rien d'autre.
Jessie : Tristan... Je ne connais pas mes propres sentiments pour James, ni pour toi.. Moi non plus je ne veux pas jouer avec toi. Mais, s'il te plaît : l'attrape par le bras : laisse-moi du temps, et reste avec moi..
Tristan : Je ne compte pas te laisser, ma belle.
 
Je le pris dans mes bras et des larmes roulèrent sur mes joues. Je ressentais un tas d'émotion que je ne connaissais pas ou du moins plus. Je me recouchai et m'installa dans les bras de Tristan.
Nous ne parlâmes pas une fois et nous endormirent. Le lendemain matin quand je me réveillai, j'étais toujours dans ses bras. Lui dormait. Je souriais de le voir si détendu. Je n'osais pas bouger de peur de le réveiller. Ah un moment, je déposai sur ses lèvres deux de mes doigts et murmura un « merci ». Je sortis du lit le plus doucement possible. Je me rhabillai et sortie de la chambre comme un léger souffle de vent.
J'appelai Alexandre pour qu'il vienne me chercher. Ce dernier me répondit qu'il serait là d'ici 10minutes. J'en profitai donc pour boire un verre de lait et prendre une pomme. J'étais perdu dans mes pensées quand un klaxonne raisonna. Je me dirigeai vers la porte quand j'entendis mon prénom du haut des escaliers. Je me retournai et vit Tristan à moitié endormi. Je lui souris et lui envoya un bisou volant qu'il attrapa et déposa sur ses lèvres. Je ria et le salua. Je partis rejoindre Alexandre dans la voiture, une fois que je rentrai dans cette dernière, je vis un homme assis à côté de moi. Comment a-t-elle fait pour ne pas le voir me direz-vous.. Bah j'étais perdue dans mes pensées.
 
Jessie : Tu fais quoi ici ?
*** : Bonjour.
Jessie : Hum. Donc ?
*** : Je dormais chez ma copine qui est la voisine de Tristan.
Jessie : Et comme par hasard tu te lèves à 7h00 et tu décides de partir pour 7h15 ?
*** : Oui.
Jessie : Arrête de me prendre pour une idiote.
*** : Pas besoin de te prendre pour une idiote pour savoir que tu en es une.
Jessie : Tu me soûl, et juste une question..
*** : Oui ?
Jessie : Tu m'explique pourquoi tu sors avec elle alors que le matin même, tes lèvres étaient sur les miennes ? Alors James ?
 
A suivre !

Tags : Tristan Evans ♥ - Bradley Will Simpson ♥ - Connor Ball ♥ - James McVey ♥ - Jessie-Lynn♥

Chapitre 6 : A game, a turn ... injuries 05/03/2017


 
Jessie : Tu fais quoi ici ?
*** : Bonjour.
Jessie : Hum. Donc ?
*** : Je dormais chez ma copine, qui est la voisine de Tristan.
Jessie : Et comme par hasard tu te lèves à 7h00 et tu décides de partir pour 7h15 ?
*** : Oui.
Jessie : Arrête de me prendre pour une idiote.
*** : Pas besoin de te prendre pour une idiote pour savoir que tu en es une.
Jessie : Tu me soûl, et juste une question..
*** : Oui ?
Jessie : Tu m'explique pourquoi tu sors avec elle alors que le matin même, tes lèvres étaient sur les miennes ? Alors James ?
 
James me regardait dans les yeux comme pris au piège. Je le regardais noir.
 
James : Tu sors avec Tristan..
Jessie : Hein ? Mais.. De toute façon on parlait de toi !
 
Il croit vraiment que je vais lui répondre ? T'as fumé mon gars.
 
James : Tu l'aime ?
Jessie : Oh ! Je parle dans le vent ?
James : Vous avez fait quoi ?
Jessie: De 1 c'est ma vie privée ! De 2 je ne sors PAS avec Tristan ! De 3 pourquoi tu sors avec cette fille!
James : Mmmm. Pourquoi je sors avec parce que c'est mieux pour nous quatre ?
Jessie : Nous quatre ?
James : Elle, Tristan, toi... et moi.
Jessie : Et tu crois pas que tu fais souffrir des personnes dans l'histoire ?
James : Si. Moi.
Jessie : Tu me fais pitié James.
 
Je pris mes écouteurs et les mis. Je mis les chansons de leur groupe. La musique était à fond. Je me laissais balader par la mélodie. La voie de Bradley me donnait chaud au c½ur. Puis vint une reprise de James. Vu ma mauvaise humeur envers lui, j'aurais pu changer. Mais, voilà.. C'était ma chanson préférée du moment. Je fermai les yeux. Et parti loin.
 
PDV James
 
Je ne faisais que de me repasser le « tu me fais pitié James » de Jessie. Je sais pas pourquoi mais ça m'avais fait mal. Je m'apprêtais à lui parler quand j'entendis « Wild Heart », je souris et chantonna. Puis vint « A thousand Years » ma reprise.. Je la vit hésiter à changer. Mais elle ne le fit pas et ferma les yeux. Elle se mit à chantonner puis elle chanta à haute voix, elle souriait. Je voyais qu'elle était comme en transe. Un truc de fou. Elle souriait. Et d'un coup elle s'arrêta, ouvra les yeux, mis sa main devant sa bouche. Des larmes lui montèrent aux yeux... Je ne réfléchis pas et la pris dans mes bras. Elle répondit à mon étreinte. Elle s'agrippait à moi comme si j'étais son seul moyen de vivre. Elle tremblait.. Je n'osais pas parler de peur, de me faire envoyer voir.
 
Jessie : Ne parle pas de ma voix, ni de mes larmes. Oublie tout.
James : Oublié tes larmes ? Ton mal hêtre ? Non.
Jessie : James.. Ne rend pas les choses plus difficiles..
James : En quoi les choses sont difficiles ?
Jessie : Tu n'as pas à le savoir.
James : Quoi ? Tu ne me fais pas assez confiance ? C'est ça ?
Jessie : Je te connais que depuis quelques jours ! Je vais pas me livrer comme ça ! Je ne veux pas en parler.
James : Mais bien sûr ! Tristan doit déjà être au courant !
Jessie : Mais tu ne peux pas arrêter de tout ramener à Tristan ?!
James : Et toi, tu ne peux pas ouvrir les yeux ?
Jessie : Tu me soul ! Vas-y, vas voir t'as « copine » ! Et fou moi la paix !!! ALEXANDRE ! Descend moi là, je vais continuer à pied.
Alexandre : D'accord. Bonne journée miss. Appel-moi si besoin.
Jessie : Merci, bonne journée.
 
Jessie descendit de la voiture en me lançant un regard noir. Je n'aimais pas la voir comme ça.. Alexandre redémarra. Je m'en voulais. J'aurais dut descendre. La suivre. Lui demander des explications. Je le sentais. Elle et moi... Ce n'allait pas être de tout repos.. Mais une chose était sûre. Elle n'allait pas me laisser intact durant son séjour en Angleterre.
 
*Pdv Jessie*
 
Jessie : Non, mais il se prend pour qui cet idiot ? Ouvrir les yeux sur quoi, d'abord ? Et puis d'où, il mêle Tristan à notre conversation ? Et de quel droit il me prend dans ses bras ?
 
???: Pardon ? James, il t'as pris dans ses bras ?
 
Je me retournai pour savoir qui me parlait. Et tomba sur sa Barbie..
 
Namy : Jessie ?
Jessie : Je sais.. Mais si je te dis oui, tu vas me demander pourquoi et je ne connais pas la réponse donc à quoi bon !?
Namy : Pour une fois que je ne t'agresse pas..
 
Je regardai la demoiselle avec un regard étonné. Effectivement, depuis le début de la conversation elle ne m'avait pas agressé. Elle semblait même.. gentille... Mais je restais perplexe, le peux que je connaissais d'elle ne m'inspirait pas confiance.
 
Namy : Je sais que tu ne m'aime pas et je dois t'avouer que je n'arrive pas à te cerner non plus, mais étant donnée qu'on va être amener à ce croiser pas mal de fois pendant ton année ici.. Je crois qu'il va falloir qu'on sympathise et pour cela, on va parler des garçons.
 
Jessie : Des garçons ? Pour devenir amies, il faut qu'on parle de garçon ?
 
Je partis à rire sous son regard dépité.
 
Namy : Tu as très bien compris de quoi je voulais parler. De James...
Jessie : Ah ! Nous y voilà... Il n'y a rien à dire.
Namy : Bon écoute... J'ai pas envie de me prendre la tête, voici mon numéro si tu changes d'avis. Moi je vais en cours, salut.
 
Je la regardai partir, et fixa le bout de papier qu'elle avait mis dans ma main. Je ne comprenais pas son changement de comportement... Hier, c'était je fais ma belle et aujourd'hui je suis ta copine ? Insensée...
 
Sur ces dernières paroles, je me rendis au lycée.
*Passage des cours de la matinée arrivée au midi*
 
Je venais de prendre mon repas et partis m'assoir à la table au fond du réfectoire. Je mis mes écouteurs et passa Rag'n'bone- Human. J'étais absorbé par ma musique et mon repas quand quelqu'un vint s'assoir à côté de moi. Je levai la tête et vis Namy... Encore elle...
 
Jessie : Tu veux ?
Namy : T'as réfléchi ?
Jessie : Non, je t'enverrai un message si je le fais.
Namy : Ce sera bien d'en parler.. Les gars partent vendredi soir en Italie... Si tu veux, tu viens à la maison samedi et on en parle ?
Jessie : Non, désolée samedi j'ai un truc de prévue.
Namy : Oh... Bon bah comme tu veux...
 
Elle se leva est partis rejoindre les garçons qui étaient assis plus loin. Je soupirai quand je vis qu'ils n'étaient même pas venus me rejoindre pour manger.
 
*Point de vue Connor*
 
On était assis à table quand on vit Jessie rentrer. Elle prit un plateau est parti s'assoir au fond du réfectoire.
 
Bradley : Bah ?
Connor : Elle nous a pas vu..
Bradley : Je vais la chercher !
Namy : Nan laissé les gars je vais la voir, attendez James, il ne devrait pas tarder.
Connor : Non, ce n'est pas judicieux.. Elle t'aime pas trop..
Namy : Pourtant il va bien falloir qu'elle me tolère à un moment. On fait partie de la même bande je vous rappelle.
 
Namy, m'étonna, c'était la première fois que je l'a voyais faire un effort pour une « concurrente face à James ». Je l'a regarda partit en direction de la jolie brune.
 
Bradley : Je ne comprendrai jamais les filles...
Connor : Moi non plus...
James : SALUTATIONS ! Oh mais elles font quoi toutes les deux ?
Bradley : Elles parlent.
Connor : Jessie est passée sans nous voir donc Namy est allée la chercher.
James : Ca put cette histoire.
Bradley : Je me disais la même chose..
Connor : Faites leur un peu confiance. Elles ont toutes les deux bons fonds. Il n'y a pas de raisons qu'elles s'entretuent.
 
En disant ces mots, je vis Namy revenir vers nous seule. Jessie nous regarda dépitée.
 
Connor : Elle ne vient pas ?
Namy : Merde ! Je lui ai pas proposé on est parti à parler d'autres choses... J'y retourne !
 
Je retins mon amie et lui fit signe que ce n'étais pas la peine.. La brunette était déjà partie.
 
*Retour PdV Jessie*
 
Je sortis du réfectoire sans un regard sur mes amis. Je partis pour mon cours de Français. Arrivée dans la salle je vis que Kyle était déjà là.
 
Jessie : Salut, la place est libre ?
Kyle : Hi, oui bien sûr. T'es pas avec Connor ?
Jessie : Non, il est encore au réfectoire.
Kyle : D'accord. Ca va ?
Jessie : La flemme de faire du français mais ça va et toi ?
Kyle : Impec.
 
Le cours passa plutôt rapidement en compagnie de Kyle. C'est fou comme ce jeune homme ne sait pas parler français ! Je me moquais de son accent en l'imitant. Connor se joignait à moi à chaque fois ! Après deux heures de cours la sonnerie retentit et nous quittions l'établissement. Notre journée était finie.
 
Connor : On va chez moi ?
Kyle : Ouaip ! Y'aura qui ?                                                                                   
Connor : La bande, Namy et Mégane.
Kyle : Cool ! Jess' tu te joins à nous ?
Jessie : Non, pas ce soir, j'ai deux trois trucs à faire. Bisous les garçons !
 
Je partis en direction de la maison. 20 minutes de marche de m'enchantait guère mais les mecs avaient pris le « Taxi Alex' »
 
*Tut Tut*
 
Je regardai la personne qui m'avait klaxonné.
 
???: Tu montes ?
Jessie : Pour ?
???: Je te dépose tu me fais de la peine !
 
Je pesai le pour et le contre et m'installa dans la voiture du jeune homme.
 
???: Tu ne vas  pas chez Connor ?
Jessie : Non, la flemme. Et toi tu n'étais pas censé les déposer chez Connor, alex ?
Alexandre : Si mais finalement ils vont boire un verre en ville avant.
Jessie : Donc tu as décidé de faire ton preux chevalier en me ramenant ?
Alexandre : Oui c'est ça !
Jessie : Oh t'es adorable !
 
Après quelques minutes de trajet, Alexandre me déposa chez Brad' et reparti avec les garçons.
 
Après une bonne douche, je pris mon ordi et envoya une demande de Skype à mon père. Ce dernier ne me répondit pas... Déçut je fermai l'ordi et partis mater un film.
 
*PdV Tristan*
 
 Et voilà je suis encore en retard ! Les gars vont me détruire...
 
Je passe la porte d'entrée.
 
Tristan : Salut la compagnie !
Bradley : Yo mec, ça va ?
Tristan : Oui ? Jessie n'est pas là ?
Bradley : Non, elle avait des trucs à faire.
Tristan : D'accord...
 
Je m'éloignai et alla m'installer dans le canapé. James me regardait noir, surement du au faites qu'elle est dormis chez moi cette nuit.
 
Kyle : Hey Tristan !
Tristan : Salut mec !
Kyle : T'as fait quoi à Jess cette nuit ? Elle était complétement claquée !!!
 
Je le regardai et partie à rire !
 
Tristan : Oh si tu savais ! Une vraie lionne !
Kyle : Nan ? Sérieux ? Tu l'as eu ???
 
Je tourné la tête vers les membres de mon groupe. Bradley et Connor devait savoir qu'il n'y avait rien eu vu le regard de « te vente pas trop, on sait tout » mais James quant à lui me tuait du regard en attendant la suite. Namy regardait James déboussolée. C'était censée être sa copine et il ne devait pas être jaloux, mais bon la Barbie ne broncha pas..
 
Mégane : Sérieux ? T'as couché avec Jessie ? Oh le scandale moi qui l'ai pourris hier pensant qu'elle voulait Connor...
 
En disant le nom du jeune gens elle vira au rouge. James quant à lui se leva en direction de la cuisine et me fit signe de le suivre.
 
Arrivé dans la cuisine je me retrouvai projeter contre un mur.
 
James : Mais putain ! A quoi tu joues Evans !
Tristan : Tu te calme, c'est plutôt à toi qu'il faut poser la question.
 
Le guitariste poussa violement le batteur contre le mur une nouvelle fois.
 
James : D'où tu te l'a tapé ??
Tristan : Mais bordel détends toi! T'es frappé mon pauvre !
 
A peine avoir fini ma phrase qu'un poing vint sur mon visage.
 
???: MAIS C'EST PAS BIENÖT FINI CE BORDEL !
 
James me s'éloigna de moi et partit s'assoir sur une chaise de la cuisine. Namy qui était venu nous interrompre quant à elle me tendit une poche de glace. Elle me l'a posa sous l'½il.
 
Namy : Vous êtes vraiment deux abrutis. Surtout toi, James. Je ne comprends pas à quoi vous jouer... Vous vous rendez compte, quand seulement 4jours, elle a réussis à vous diviser ? Bien que je ne pense pas qu'elle le fasse exprès. Vous devais passer au-dessus de vos putains de vos pulsions... Vous n'êtes pas des animaux.
 
Je regardai la jeune fille, bien qu'elle semblait blessée, elle était très calme dans ses paroles. Elle ne regardait pas James, mais je me doutais que son ami allait passé un sale quart d'heure.
 
Tristan : Je suis désolé... Je vais y aller je n'ai pas envie de gâcher la soirée... Embrasse la troupe pour moi, à demain.
 
Je pris la direction de la sortie quand je tombai nez à nez avec le fruit de nos tourments... Jessie était face à moi, des yeux ronds comme des billes elle dévisageait mon visage. Elle toucha ma blessure, ce qui m'arracha une grimace. Comme simple réponse j'eu le droit à un : « Il va falloir que ça cesse. ». Elle partit voir Bradley et lui demanda s'il pouvait passer la soirée ensemble, elle ne voulait apparemment pas se confronter à une embrouille ce soir...
 
#Point de vu extérieur Namy et James.
 
Les deux jeunes gens étaient dans la cuisine. Un silence y régnait. Namy dévisageait son compagnon, elle se tenait en face de ce dernier adosser au mûr. Son ami lui avait toujours la tête entre les mains. Depuis que le batteur avait quitté la salle, il avait la sensation d'avoir tout perdu. Après tout, son amie avait raison. En 4jours, la jolie brune avait réussie à semer une belle zizanie. Mais pourtant, il ne lui en voulait pas. Après tout, était-ce de sa faute, si deux jeunes hommes se tiraient dans les pattes pour elle ? Non. Un raclement de gorges le tira de ses pensées.
 
Namy : James, il faut que l'on parle...
 
Le jeune ne daigna lui répondre. Il n'avait qu'une envie c'était qu'elle parte. Il n'avait aucune envie de lui rendre des comptes. Devant le peu de réaction de son camarade, la demoiselle donna un coup de pied dans la table. Elle lui demandait des explications. La zenitude de cette dernière avait disparue. Elle hurlait. Les larmes roulaient sur ses joues. Elle voulait savoir ce qu'elle avait fait pour mériter si peu d'intention, alors qu'il n'y a pas encore une semaine, tout tournait autour d'elle.
 
James : Tu veux savoir vraiment ce qu'il cloche ? Et bien ce n'est pas toi. J'ai une queue à la place du cerveau ! Je n'ai pas envie de te faire de mal mais je n'ai pas envie d'être avec toi non plus. Tu es juste « une bonne pote ». J'en ai marre. Tu m'as juste servit à rendre Jessie jalouse ! Mais ça n'a pas bien marché ! Pfff en même temps qui peut être jalouse de toi ? Tu me gave. Et puis pourquoi je perds mon temps à faire mon beau devant vous deux. Vous ne valez pas mieux l'une que l'autre.
 
Sur ses paroles, plus blessantes les unes que les autres, il partit en direction de la sortie. Mais c'était sans compter la brunette dans l'encadrement de la porte. Un regard dépité trônait sur son visage. Elle lâcha un « bien » et saisit Namy. Elle tira la blonde en dehors de la cuisine et rejoignis Bradley dans la voiture.
 
James : Putain, Jessie, attends !
 
Aucune réponse, juste la vue de sa silhouette qui grimpait dans la voiture. En l'espace de quatre jours, il avait réussi à foutre la merde dans son groupe, perdre deux de ses meilleurs potes et blesser la fille qui lui faisait perdre la tête. Le guitariste tapa contre le mur, il le boxait. Ses phalanges étaient douloureuses. Quelqu'un le tira, l'insulta et le monta dans une chambre. A peine dans le lit, il s'endormit, en priant pour que out ceux-ci ne soit qu'un mauvais rêve.
 
Dans la voiture, des sanglots ce faisait entendre. Namy était dévasté. Le mec pour qui elle craquait depuis des lustres, son meilleur ami, c'était littéralement foutu de sa tête. Bradley la réconfortais tant bien que mal. Quand a Jessie, elle demeurait impassible. La Rayn n'était pas en forme, oh ça non. Mais si la vie lui avait bien enseigné une chose, c'était qu'il y avait toujours plus grave et qu'il ne fallait pas s'apitoyer sur son sort. Ces derniers jours, elle l'avait oublié. Mais elle était désormais bien décidée à ne plus laisser personne jouer avec elle. Son téléphone vibra.
 
De Inconnu
A Jessie Lynn Rayn
 
« Fini les amourettes ? C'est tellement drôle ! Aller on se revoit bientôt. »
 
James... Aucuns doutes. Quelle enflure. Tellement drôle. Elle supprima le message et se concentra sur la route. Hormis les feux de la voiture, seul les étoiles et la lune brillait.
 
Jessie : « On s'en fait la promesse. » murmura-t-elle.
 
 
-----
 
1 j'aime pour être prévenu de la suite!

Tags : Tristan Evans ♥ - The Vamps ♥ - Bradley Will Simpson ♥ - Jessie-Lynn♥ - James McVey ♥ - Connor Ball ♥